Soviet Voice

Galaga Legions

Comme vous le savez certainement si vous suivez un peu ce blog, j’ai fait chaque semaine un article sur les jeux du Summer of Live Arcade. Et c’etait ‘achement cool. Sauf que la semaine dernière, l’alim de mon PC a décidé de me péter à la tronche comme ça, pour déconner. Du coup, j’ai passé une semaine sans pouvoir écrire, et donc l’article sur Galaga Legions a pris du retard. Mais aujourd’hui j’ai un nouveau PC, donc je peux écrire, donc Galaga Legions.

Galaga Legions est à Galaga ce que Pac-Man Championship Edition est à Pacman. Et la j’ai tout dit.

Mais c’est vrai que ça fait un peu foutage de gueule de faire une critique en une seule phrase.

Pourtant je trouve que c’est une très belle phrase, moi.

Bon, OK, je développe.

Dans Galaga, on avait un joli vaisseau blanc et rouge avec un joli blaster qui fait piou piou et on devait tuer des vaisseaux insectoïdes qui se déplaçaient en patterns prédéfinies. Parfois, on se faisait happer par un ennemi et on avait un vaisseau capturé, et quand on récupérait son vaisseau, on avait deux tirs. Et c’etait génial. Si y’a encore une borne Galaga dans le bar en bas de chez moi, c’est qu’il y a une raison.

Bah dans Galaga Legions, on a un joli vaisseau blanc et rouge avec un joli blaster qui fait piou piou et on doit tuer des vaisseaux insectoïdes qui se déplaçaient en patterns prédéfinies. Mais la similarité s’arrête heureusement là, car Legions rajoute son lot de nouveautés. Et la première de ces nouveautés, c’est le nombre d’ennemis affichés à l’écran. Pour faire simple, y’en a plein. En fait y’en a encore plus que ça. Vous croyez que vous êtes dans la merde, seul avec votre laser qui fait piou piou ? Rassurez-vous, c’est tout sauf le cas. Vous aussi vous avez évolué, et vous avez un gros laser qui mitraille. Mais ça ne vous suffira pas. Vous avez également deux satellites, que vous placez et que vous orientez avec le stick droit de la manette. Et avec tout ça, vous devez traverser 5 mondes. Et c’est dur. Mais le bon genre de dur. Tout se contrôle très bien, et si vous crevez, c’est de VOTRE faute. Comme en arcade quoi. Donc c’est bien.

D’un point de vue purement cosmétique, le jeu affiche des sprites en 3D sympathiques, dans des décors plutôt mignons. J’ai oublié comment étaient les musiques, mais Galaga n’avait pas de musiques donc c’est pas comme si ça changeait quelque chose. Pour 800 points, Namco nous offre un nouveau remake de l’un de ses classiques, et renouvelle suffisamment la recette pour mériter vos sous, parce que des jeux d’arcade de cette qualité en 2008, ça mérité bien une récompense.

Samedi : Castle Crashers. Le jeu qui m’a forcé à redevenir un membre Gold du Xbox Live. Ajoutez ElNarez à votre liste d’amis et vendredi soir (ou avant hein, je suis pas regardant), on s’organise une session sur le nouveau titre de The Behemoth et j’en parle le lendemain. Parce que c’est un jeu qui se joue entre amis, et vous êtes tous mes amis.


L’instant WTF #3

Parce que j’ai de l’imagination quand je lis l’internet:


Command And Conquer : Alerte Rouge 3 – Rejoindre la beta

Depuis hier, EA a ouvert la beta de Alerte Rouge 3, seul jeu que j’attends en cette fin d’année plutôt morose. Et c’est plutôt rigolo. Mais je suis tout seul. Et ça c’est pas très très cool. Donc si vous voulez me rejoindre (Et vous savez au fond de vous que vous voulez me rejoindre), voici un mode d’emploi simple et funky :

-Vous allez chez ces sales nazis mangeurs de bébés phoques de Fileplanet et vous demandez une clé pour la beta d’Alerte Rouge 3.
-Vous récupérez votre clé et vous la gardez précieusement.
-Vous lancez le téléchargement du client et vous attendez comme un con dans votre file d’attente.
-Vu que vous avez une bonne demi-heure à perdre, faites un truc intéressant. Faites-vous une tasse de thé, lisez un livre, montez un GunPla, allez aux putes ou apprenez le sanskrit. Vous avez le temps. Si si.
-Installez votre client, introduisez votre clé et putain je vais pas non plus vous expliquer comment installer un programme merde.
-Inscrivez-vous sur le site d’EA. Si vous en avez un -Et je peux vous comprendre si vous avez fait une créature à la con avec Spore-, il faut entrer votre adresse e-mail, votre mot de passe et le pseudo que vous voulez prendre. Oui, ça fait deux inscriptions avec celle pour Fileplanet, mais ça les vaut.
-Bravo, vous avez réussi à vous logger. Maintenant, votre client va vouloir se patcher. Si vous avez du temps à perdre, histoire de finir votre bouquin ou de revoir quelques signes dont vous avez oublié l’écriture, laissez-le s’auto-patcher. Sinon, récupérez-le sur le site d’EA et installez-le vous même. Vous êtes grands merde.
-ATTENTION ! Puisqu’on a quitté le jeu pour installer le patch, profitez-en pour quitter XFire. Sinon, le jeu va vous planter à la gueule sans prévenir. Et c’est pas très très cool non plus.
-Une fois dans le jeu, essayez de vous habituer à cette daube de Gamespy. Abandonnez l’idée de faire du matchmaking et faites « Join Game ». C’est mal foutu, c’est catastrophiquement mal foutu même, mais essayez de vous démerder avec ça. Oh, et le jeu est atrocement buggé, donc prévenez nos amis de chez EA. Ils vous remercieront.
-???
-PROFIT !

On verra plus tard pour une vraie opinion sur le jeu, vu que là je me fais déchirer plus rapidement qu’il ne le faut pour dire « Gloire à Notre Mère Patrie ». Et j’ai pas trouvé comment on fait les jolies captures d’écran sans Xfire. Désolé.


« Team Fortress 3 Arena » – Guide de stratégie

Vous n’êtes pas sans savoir, sauf si effectivement vous avez passé deux ans à hiberner au fin fond du massif central sans aucune connexion internet, que Valve sort régulièrement des mise à jour pour Team-Fortress 2 avec du contenu gratuit qui inclus soit des nouvelles maps, soit des nouvelles armes pour certaines classes, soit des achievements voir tout à la fois. Profitez s’en, ce week-end c’est gratuit en plus !

Pour les deux du fond qui ne suivent pas, je ne vais pas tout reprendre depuis le début, surtout qu’ici la plupart des gens ont déjà largement débattu le sujet ici, ici ou encore , avec pas mal de tutoriaux pour certains classes (spy, etc.)

Non, ici je vais juste me contenter de parler du dernier patch et ce qu’il ajoute. Puis ensuite vous donner un petit guide de survie.

(suite…)


Mauvais goût

France 24 compare un film capitaliste à la Mère Patrie

Un peu défi, beaucoup d’effect?

Titre lamentable dans la plus pure lignée de ceux de l’Equipe, Libération ou Génération4 période bieng (« O.T.A.N en emporte l’Yvan » introduisait le test de Red Alert).

Comme vous ne l’avez sûrement pas deviné, ici, on parle de Mass Effect, jeu Bioware. Bioware, c’est Baldur’s Gate, premier jet réussi, sa suite, consécration, quelques daubes anecdotiques genre Icewind Dale, puis un passage sur console, avec surtout la très surestimée série des Knight of the old republic. Bref, j’adorais ce studio.

Mass Effect est leur première réalisation nextgen. Annoncé comme une trilogie, univers space opéra, graphismes sympathique, nombreux focus sur les dialogues lors des preview. Presque de quoi m’interpeller. Malgré les avertissements du Raton, je profite de la version évoluée (PC quoi) pour tenter de nouveau d’aimer ce Bioware consoleux. Quand il parlait de Bioshock, Raton disait vouloir aimer le jeu bien qu’il ne cesse de lui baiser la gueule. Là, c’est pire, je n’ai aucune envie de l’aimer, et il me baise la gueule avant même de commencer.

Insersion du DVD genuine. Le piratage, c’est mal. Tentative d’installation. Message d’erreur « vous êtes un méchant », impossible d’installer le jeu. Trois wtf plus tard, je comprends que Monsieur mass effect, qui vient de perdre ses capitalisations, n’aime pas Daemon Tool ou un autre de mes lecteurs virtuels installés. Rien que ça, théoriquement, c’est ban à vie du jeu et 50 euros pour ma pomme. Comme je suis un peu ricrac ces derniers temps, je décide d’insister et download le jeu. Un mal pour un bien, j’aurai la VO.

Installation, démarrage. Là, théoriquement, je parle de mes premières impressions. Mais comme dans la dernière saison de Lost, un petit flash forward s’impose. Bzzz bzzz bzzz, « tiens, je ne peux plus sauvegarder, étrange, je pouvais tout à l’heure », bzz bzz bzz, « mais, pourquoi la carte de l’univers ne s’affiche-t-elle pas ? Vite, google-fu« , bzz bzz bzz, « ah, les versions crackées foirent devant le super système de protection du jeu, n’autorisent pas la sauvegarde et font bug la spacemap« .

Résumé : avec ma version genuine, je ne peux pas jouer. Avec ma version warez, je ne peux pas jouer. Merci qui ?

(oui, je pourrais trafiquer ma bécane pour virer ce qui gène la protection. Ou même trouver un crack qui marche. Ou utiliser un cloacker pour masquer Daemon Tools. Mais MERDE, depuis quand faut-il plus de skillz pour jouer à un jeu qu’on a acheté légalement que pour installer un jeu sous DOS à l’époque de la mémoire conventionnelle ?)

Suivent des considérations sans importance sur le jeu et le RPG en général.

(suite…)


La chronique à Poshu: Poshu 2k8, PR0N!!!

(suite…)


La chronique à Poshu: Poshu 2k8, Revival

Multimega + 32X et Saturn, installées sur les autres télés de cette IRL:

Oh Yeah bomberman saturn!

Concentration!

Micromachine 96, et comme on est de bons otakomunistes, on partage les manettes pour jouer!


Pour ceux qui on raté « ça »…

… les nuits du 30 mai au 02 juin 2008 au croisement de la rue pasteur et de la rue Emile Zola au Kremelin Bicêtre 94270 FRANCE.

Oui, je sais c’était pour certains à 42.21m (Source Google Earth) de l’autre partie la Convention Epitanime 2008 ¬_¬.
En fait pour d’autres se fut la Convention EPITAnime 2008 u_u.

Epitanime – Convention 2008 – Rapport by CaNi 1.1 – 2008-08-15.doc ou html pourri (pour le moment) ou autre format au choix

J’ai prit le temps cette année d’écrire une petite bafouille (15 pages, moitié moins que pour 2003 et avec un vrai correcteur d’orthographe et une vrai relecture …) et elle est toujours réservé à l’3l1t3 et je suis sur que seul l’3l1t3 la lila …

Alors c’est ici que j’annonce officiellement sa publication : Je suis persuadé que ça ne sortira pas du net ~_^.


Tout à la Masse.


La chronique à Poshu: Poshu 2k8, Reload.

Il arrive que des otaku sortent pour acheter à manger:

Courage! Petits otaques!

Et puis bon, pour se remettre, on poutre Azatoth :3


Suivant »