Warning: mysql_real_escape_string() expects parameter 2 to be resource, object given in /home/www/www.sovietvoice.su/wp-includes/wp-db.php on line 1040 Warning: mysql_real_escape_string() expects parameter 2 to be resource, object given in /home/www/www.sovietvoice.su/wp-includes/wp-db.php on line 1040 Warning: mysql_real_escape_string() expects parameter 2 to be resource, object given in /home/www/www.sovietvoice.su/wp-includes/wp-db.php on line 1040 Warning: mysql_real_escape_string() expects parameter 2 to be resource, object given in /home/www/www.sovietvoice.su/wp-includes/wp-db.php on line 1040 Warning: mysql_real_escape_string() expects parameter 2 to be resource, object given in /home/www/www.sovietvoice.su/wp-includes/wp-db.php on line 1040 Warning: mysql_real_escape_string() expects parameter 2 to be resource, object given in /home/www/www.sovietvoice.su/wp-includes/wp-db.php on line 1040 Warning: mysql_real_escape_string() expects parameter 2 to be resource, object given in /home/www/www.sovietvoice.su/wp-includes/wp-db.php on line 1040 Warning: mysql_real_escape_string() expects parameter 2 to be resource, object given in /home/www/www.sovietvoice.su/wp-includes/wp-db.php on line 1040 Soviet Voice » 2008 » octobre » 09 | Un blog traitant de Japanime et jeux vidéo par des camarades otakommunistes Warning: mysql_real_escape_string() expects parameter 2 to be resource, object given in /home/www/www.sovietvoice.su/wp-includes/wp-db.php on line 1040 Warning: mysql_real_escape_string() expects parameter 2 to be resource, object given in /home/www/www.sovietvoice.su/wp-includes/wp-db.php on line 1040 Warning: mysql_real_escape_string() expects parameter 2 to be resource, object given in /home/www/www.sovietvoice.su/wp-includes/wp-db.php on line 1040 Warning: mysql_real_escape_string() expects parameter 2 to be resource, object given in /home/www/www.sovietvoice.su/wp-includes/wp-db.php on line 1040 Warning: mysql_real_escape_string() expects parameter 2 to be resource, object given in /home/www/www.sovietvoice.su/wp-includes/wp-db.php on line 1040 Warning: mysql_real_escape_string() expects parameter 2 to be resource, object given in /home/www/www.sovietvoice.su/wp-includes/wp-db.php on line 1040 Warning: mysql_real_escape_string() expects parameter 2 to be resource, object given in /home/www/www.sovietvoice.su/wp-includes/wp-db.php on line 1040 Warning: mysql_real_escape_string() expects parameter 2 to be resource, object given in /home/www/www.sovietvoice.su/wp-includes/wp-db.php on line 1040

Soviet Voice

La minute du vieux con nostalgique

Voilà un mois ou deux, je cherchais dans les cartons stockés chez mes parents une manette de NES. Etant adepte du non-classement, j’ai du en ouvrir plusieurs avant de trouver. D’où des re-découvertes (dont un sublime adaptateur Master System/Game Gear).

L’un des cartons était rempli de boites vides. Des boites de vieux jeux PC. Du temps d’avant l’horrible domination du format unique DVD-case.

Le DVD-case, c’est le mal : illustration miniscule, très peu de place à l’intérieur, donc notices épaisses comme le casier judiciaire de Benoit XVI. Au point que Civilisation IV est vendu avec un manuel aussi épai que le boitier, et donc placé derrière, sécurisé par un carton enveloppant.

Y’a pas grand chose à dire sur ces vieilles boites. Certains acharnés du progrès diront qu’elles prenaient de la place et finissaient dans des cartons. N’empèche, c’est une part de l’histoire du JV qui est derrière nous.

Comme nos lecteurs et même rédacteurs (hein Arez) sont parfois jeunes, il s’agit plus de témoigner de ce passé mythique, avec quelques boiboites, de deux grands types :

– la boite classique, recto et verso. Autre exemple. Encore une. Bien sûr, elles pouvaient être, comme maintenant, très moches

– la boite évoluée. Pour le grand jeu. Recto, verso, et intérieur. Les américains avaient les mêmes, comme cet exemple.

Etcetcetcetcetcetc, etc, etc, etc, etc.

Le pire, c’est que ces jeux sont désormais des Oldies…


Gonzo

Lecteur, tu vas être déçu.

Lisant le titre de cet article, tu as du avoir l’une des deux réactions suivantes :

– si tu es un wapanese dégénéré, tu as pensé au studio gonzo, coupable par exemple de Rosario+Vampire ou NHK ni yōkoso! (mais acquités pour Last Exile et Hellsing).

– si tu es un pornomane dégénéré, tu as pensé à cette catégorie de film pornographique où les scènes de cul s’enchainent sans lien scénaristique, tout au plus liée par une certaine cohérence thématique : pratique sexuelle précise, typologie d’actrice, perversions et fantasmes divers. Cette catégorie, soit dit en passant, est très inférieure à sa concurente, le feature, qui propose un scénario justifiant et expliquant les scènes pornographiques, généralement un grand moment de jeu et de narration. Du vrai et grand cinéma.

Dans les deux cas, tu as tort. Le gonzo dont il s’agit ici, c’est du journalisme, oui monsieur.

 

Le journalisme, c’est cool. Non seulement tu peux écrire n’importe quoi, mais en plus, tu as plein d’avantage en nature. Genre tu bosses chez PC Jeux, si tu ponds 3 pages de conneries sur Fallout 3 « Oblivion with guns« , tu as un voyage gratuit pour l’E3 et une chance de draguer Jade Raymond (NB : situation fictive, pour les poursuites en justice, écrire à Garric). Là où le journalisme couille, c’est l’éthique, la déontologie, ce genre de conneries qui t’empèchent d’afficher ta relation avec Jade dans les pages people du magazine ou de poster les photos de la partouze organisée par Bethesda en ton honneur sur ton Facebook.

Pour éviter ces écueils, qui limitent dégouteraient de la profession, un mec, Bill Cardoso, a inventé le journalisme gonzo. T’as le droit de faire n’importe quoi, de niquer avec les gonzesses que tu interviewe, de te droguer, de te bourrer la gueule, de t’entager dans la légion étrangère et de sortir ton sexe en public.

Ca a donné le formidable Hell’s Angel, de Hunter S. Thompson, plongée hallucinante et hallucinée dans l’univers de ce gang de Biker. Pour situer les mecs, ils faisaient la sécurité des concerts des Rolling Stones lors de leur première tournée ricaine et ont buté un gars qui voulait absolument monter sur scène. Des true rebels quoi, Anonymous avant l’heure.

Aujourd’hui, les motards sont RMIstes et picolent dans un bar PMU. Le gonzo journalisme existe toujours : prendre un maximum de risque, changer de milieu, s’integrer auprès d’individus étrangers, avoir des relations sexuelles avec eux, partager leurs pratiques et leurs codes sociaux. Tout ça pour quoi? Pour ramener un article puissant, évocateur, drôle.

Le journaliste gonzo se fait rare. Nous avons la chance d’en connaître un. Constatez ce qu’endure pour nous actuellement un ami dont le nom est flouté en rose pour ne pas le compromettre :

(pour assurer la véracité de la preuve, elle se situe devant un article d’investigation récent publié sur ce même site. Si, si, comme les mecs d’Al Quaeda qui foutent un exemplaire du NY Times dans leur vidéo. Je me demande toujours comment ils se font livrer le NY Times dans les montagnes…).

Pour préserver notre ami anonyme, cliquez pour voir :

(suite…)