Warning: mysql_real_escape_string() expects parameter 2 to be resource, object given in /home/www/www.sovietvoice.su/wp-includes/wp-db.php on line 1040 Warning: mysql_real_escape_string() expects parameter 2 to be resource, object given in /home/www/www.sovietvoice.su/wp-includes/wp-db.php on line 1040 Warning: mysql_real_escape_string() expects parameter 2 to be resource, object given in /home/www/www.sovietvoice.su/wp-includes/wp-db.php on line 1040 Warning: mysql_real_escape_string() expects parameter 2 to be resource, object given in /home/www/www.sovietvoice.su/wp-includes/wp-db.php on line 1040 Warning: mysql_real_escape_string() expects parameter 2 to be resource, object given in /home/www/www.sovietvoice.su/wp-includes/wp-db.php on line 1040 Warning: mysql_real_escape_string() expects parameter 2 to be resource, object given in /home/www/www.sovietvoice.su/wp-includes/wp-db.php on line 1040 Warning: mysql_real_escape_string() expects parameter 2 to be resource, object given in /home/www/www.sovietvoice.su/wp-includes/wp-db.php on line 1040 Warning: mysql_real_escape_string() expects parameter 2 to be resource, object given in /home/www/www.sovietvoice.su/wp-includes/wp-db.php on line 1040 Soviet Voice » Peggle Deluxe | Un blog traitant de Japanime et jeux vidéo par des camarades otakommunistes Warning: mysql_real_escape_string() expects parameter 2 to be resource, object given in /home/www/www.sovietvoice.su/wp-includes/wp-db.php on line 1040 Warning: mysql_real_escape_string() expects parameter 2 to be resource, object given in /home/www/www.sovietvoice.su/wp-includes/wp-db.php on line 1040 Warning: mysql_real_escape_string() expects parameter 2 to be resource, object given in /home/www/www.sovietvoice.su/wp-includes/wp-db.php on line 1040 Warning: mysql_real_escape_string() expects parameter 2 to be resource, object given in /home/www/www.sovietvoice.su/wp-includes/wp-db.php on line 1040 Warning: mysql_real_escape_string() expects parameter 2 to be resource, object given in /home/www/www.sovietvoice.su/wp-includes/wp-db.php on line 1040 Warning: mysql_real_escape_string() expects parameter 2 to be resource, object given in /home/www/www.sovietvoice.su/wp-includes/wp-db.php on line 1040 Warning: mysql_real_escape_string() expects parameter 2 to be resource, object given in /home/www/www.sovietvoice.su/wp-includes/wp-db.php on line 1040 Warning: mysql_real_escape_string() expects parameter 2 to be resource, object given in /home/www/www.sovietvoice.su/wp-includes/wp-db.php on line 1040

Soviet Voice

Peggle Deluxe

Encore un article sur un jeu vidéo sur Soviet. Tu m’étonnes qu’on aie quasiment pas de lecteurs si les gentils visiteurs de Blogchan ne savent même pas qu’on existe. Fichtre. Pendant ce temps-là, ma Urumi se mange en pleine face la colère des fans de Code Chiasse dans le Grand Tournoi des Tsundere. Si seulement les épisodes de R2 étaient aussi bien organisés que ses fans ! Donc pour bien faire chier Garric, je vais appeler au vote Urumi/Kagami. Mais je digresse, et pars à la défense de causes perdues. Fichtrulation.

Croyez-le ou non, nous avons bien plus de choses en commun que ce que vous croyez. Non, je ne parle pas du fait que nous ayons vécu dans le même orphelinat après le suicide de nos parents. Je parle évidemment du fait que nous ayons tous une vie de merde. Et attention, pas la vie de merde qui se développe en anecdotes rigolotes qui font bien rire les Internets. Je parle de la vraie vie de merde, celle qui fait bien déprimer. Tiens, l’autre jour après m’être vigoureusement masturbé, je suis allé dans la salle de bain, et j’ai ressenti un certain sentiment de honte en me regardant dans le miroir, et une certaine envie de mettre fin à mes jours. Est-ce pourtant une raison pour prendre le rasoir de ma mère et me taillader les veines ? Non. En effet, l’homme a deux refuges pour éviter de tomber dans la spirale infernale de la déprime : Le cynisme exacerbé et les plaisirs simples et artificels, comme la drogue, le sexe et les jeux vidéos. Et Peggle est un excellent exemple de la deuxième catégorie.

Mais qu’est-ce donc que Peggle ? Un mélange diabolique entre le flipper et le pachinko. Pour vous expliquer très grossièrement le principe du jeu, on a une dizaine de putain de boules de merde, et il faut les balancer sur un maximum de taquets à la con de sa mère la pute. Il existe plusieurs types de saloperies de taquets. Les oranges sont ceux à niquer en priorité, puisqu’ils représentent le putain d’objectif principal. Les verts donnent des saloperies de power-ups, que vous pourrez choisir au début de votre partie, le violet vous donne un putain de bonus de points, et les bleus sont tout simplement à chier tellement ils sont inutiles. (Et voilà une putain de vanne éculée de sa mère, parce que tout le mondre trouve drôle de jouer sur les deux sens du mot grossièrement.)

Déja comme ça, on pourrait se dire « En voilà donc une bonne idée, mais l’exécution est-elle à la hauteur ? » Et bien laisse-moi te répondre, On. Popcap, qui ne sont certainement pas les plus manchots pour faire du jeu casual -Ils sont auteur du maintes fois repris Bejeweled et d’autres joyeusetés- rendent encore une fois une copie parfaite. Les graphismes sont sympathiques sans être insipidement joyeux, et la musique fait bien son office en accompagnant l’action de divers thèmes qui qui si ils sont loin d’être inoubliables accompagnent de manière fort appropriée l’action. Mais la plus grande réussite du jeu, c’est évidemment sa durée de vie. S’il ne devrait vous prendre que 3 petites heures pour terminer l’aventure principale, vous avez à côté une demi-tonne de défis qui vous attendent, et le fabuleux appât du score qui vous fera recommencer chaque tableau, en préparant pendant plusieurs heures même le plus anodin des coups afin de maximiser les gains de chaque balle.

Bref oui, à 5 dollars le week-end dernier, Peggle est une bonne affaire. Mais à 10 cette semaine ? Tout autant. Car même le plus désespéré des dealers ne pourrait pas se résoudre à filer du crack à un prix aussi bas. Peggle c’est ma came, ma toxique, ma volonté suprême, mon rendez-vous chéri et mon abîme.


8 commentaires to “Peggle Deluxe”

  1. AvatarAxel Terizaki
    1

    C’est nul y’a aucun screen.

  2. AvatarPipomantis
    2

    A mon sens la grande réussite du jeu n’est pas sa durée de vie mais plutôt sa propension à récompenser le joueur à CHAQUE PUTAIN DE SECONDE.

    C’est de là que vient la dose de crack (tu regardes trop Zero Punctuation :p), de ce sentiment constant « d’achievement » qu’offre le jeu.

    C’est en ça qu’en dépit d’un design horrible et d’un concept simple, il arrive à subjuguer casuals ET hardcores.

  3. AvatarAer
    3

    J’l’eu eu dans l’orange box mais pas testé. Ceci dit, vu les arguments, je vais peut être me laisser tenter.

  4. Avatarchuchunain
    4

    dans l’orange box, c’est juste la démo ! mais fort sympa ce petit jeu.

  5. Avatarcap.peter
    5

    Trouve toi une copine.

    Il paraît que la drogue c’est le mal. Il paraît.

  6. AvatarAxel Terizaki
    6

    A noter qu’un add-on standalone (Peggle Nights) vient de sortir sur Steam pour la scandaleuse somme de 10$. :)

  7. AvatarJashugan
    7

    Peggle j’ai tenu le temps de la démo de l’Orange Box.
    Les jeux où tout ou presque est dû à la chance, non merci (c’est d’ailleurs pour ça que je conchie les random-criticals dans TF2).

  8. AvatarPipomantis
    8

    La chance ? Non mais pas du tout !

    A haut niveau (oh le beau), Peggle joue énormément sur l’anticipation et le calcul.

    Eeeeeh, ouais. Bac + 2 les enfants.

Leave a Reply