Soviet Voice

Le programme de CE1 me laisse perplexe

Quand j’ai du mal à me motiver (youpi, je connais 60 kanjis sur 1945 ! J’ai pour ainsi dire presque fini d’apprendre le japonais!) Je cherche sur google des offres de traduction japonais/français. Je tombe généralement sur un schéma de ce type :

Locuteur originel : Bonjour, je suis un directeur de team de fansub relativement sérieux qui cherche un traducteur japonais, pour plusieurs raisons logiques : ma team en a marre de traduire à partir de l’anglais, je veux traduire un truc particulier ou je me suis disputé avec mon ancien traducteur. Bref, si quelqu’un voulait bien m’aider, ça nous ferait très plaisir de l’accueillir dans notre team.

Locuteur 2 : Moi aussi il me faut un traducteur japonais !!!

Locuteur 3 : Moi aussi, moi aussi !

Locuteur 4 : Bonjour, je suis quelqu’un de très sérieux qui étudie le japonais depuis 20 ans. Votre message m’a ému, et je serais ravi de travailler avec vous pour un prix d’ami, soit environ 40 euros les milles caractères français. Mais je ne vous apprends rien, vous connaissez sans doute les prix du métier.

Locuteur originel : Nous n’avons pas vraiment les moyens de payer un traducteur, on a déjà du mal a collecter des dons pour la bande passante…

Locuteur 4 : Mais toute peine mérite salaire ! Tu n’imagine quand même pas que quelqu’un va traduire pour rien ? La simple idée de travailler pour rien me semble ridicule, tu me fais vraiment pitié.

Locuteur originel : Heu, nous, nous travaillons juste par passion, désolé.

Locuteur 4 : Pitié, vraiment. Tu devrais avoir honte de demander une chose pareille.

(Le locuteur originel ne sait pas quoi répondre, ou s’engeule avec le locuteur 4 en le traitant de capitaliste sarkozyste. A ce niveau là, on a de la chance si le débat ne vire pas politique et si le locuteur 4 déserte juste le sujet.)

Locuteur 5 : Tient, voilà une liste de site longue comme ma main pour t’aider. De rien !

Locuteur originel : Merci, mais je cherchais plutôt un vrai être humain qui connaisse vraiment le japonais qu’un traducteur automatique. D’ailleurs, si je voulais un traducteur automatique, j’aurais pu le trouver tout seul. Enfin, c’est gentil.

Locuteur 5 : Jamais content.

Locuteur 6 : J’aurais moi aussi besoin d’un traducteur japonais pour traduire ma chanson préférée, tient, locuteur 4, tu feras bien ça pour moi ?
(s’en suis une chanson)

Locuteur 7,8 et 9 : Moi aussi !

Le locuteur originel déserte le sujet. Comme tout le monde au fait, pendant une très longue durée.

Locuteur 10 : Si jamais tu trouve un traducteur japonais, est-ce qu’il pourrait m’apprendre ? J’aimerais bien parler japonais, mais je suis un peu fainéant, lol.

Ca suffit à me rassurer sur la raison pour laquelle j’ai choisi le japonais : la demande est encore très (très très très) largement supérieure à l’offre.


17 commentaires to “Le programme de CE1 me laisse perplexe”

  1. AvatarSonocle Ujedex
    1

    Et c’est là que Robert Patrick débarque avec un message très zélée et rentre-dedans, provoquant des réactions très vive et destinant ce nouvel article de Typy à être le troisième nid de débat passionné consécutif créé par l’auteur, amenant plus de 50 messages d’ici la semaine prochaine.

    Enfin je dis ça, je suis pas analyste professionnel. En plus, il y en aura qui voudront peut-être me contredire exprès.

  2. AvatarChaosLink
    2

    Le titre de l’article me laisse perplexe.
    « Ca suffit à me rassurer sur la raison pour laquelle j’ai choisi le japonais : la demande est encore très (très très très) largement supérieure à l’offre. »
    Ha bon? Ce n’est pour la PASSION et pour comprendre tes animes favoris dès leur sorti?

  3. AvatarTypy
    3
    Author Comment

    Suis-je blamable si ma passion de la traduction est plus forte que celle des animes ? Le résultat est le même de toute façon 😛

  4. AvatarTypy
    4
    Author Comment

    Tient, je viens de scanner ça pour toi, car je vois que tu doute ^^
    C’est un truc que j’ai écris il y a 4 mois.

    http://img33.imageshack.us/img33/4028/moral.jpg

    Je suis un être moralement pur (:

  5. AvatarAmo
    5

    Tu veux surtout comprendre les doujins hentai. Pas de problème. Tu peux assumer le fait d’aimer les scénarios et savoir si le viol est juste apparent ou réel. En plus d’être, si on peut se permettre l’expression, indépendant pour sa branlette.

    Sinon j’ai rien pigé à l’article, j’ai rien compris où il veut aller, où il veut m’emmener, ce qu’il veut montrer. C’est quand même idiot, encore une fois, de continuer encore et toujours la même bêtise de n’être compris que par soi même.

  6. AvatarEtsilihin
    6

    >>la demande est encore très (très très très) largement supérieure à l’offre.

    La demande pour des fansubs-blablabla est très importante. Et non rémunérée. Autant te lancer dans la réalisation de films pornos, si tu veux rendre le monde meilleur gratuitement.

  7. AvatarTypy
    7
    Author Comment

    Ce serait un peu salaud de vouloir faire payer le monde pour le rendre meilleur, non ? Je préfére quand même la traduction, mais merci du conseil x)

  8. AvatarSonocle Ujedex
    8

    Amo> Elle te décrit juste un cas typiqque (ou alors typyque? olololol :B ) qui arrive souvent quand tu as des fansubbers/scantraders qui veulent passer des annonces pour avoir un traducteur japonais-français et qu’elle est quand même contente de toute l’effervescence que ça représente, même si c’est juste que des gars qui veulent traduire des anime illégalement.

  9. AvatarArca
    9

    Tiens, tu suis quand meme l’evolution du programme de fac, moi aussi jen sais a peu pres 60. Mon dieu, mais POURQUOI un « feu dans la riziere » pour ecrire un CHAMP ? JAPANESE ARE TWISTED !

  10. AvatarTypy
    10

    Nan ? tu es à la fac et tu étudie le japonais ? première année ? Champs ? tu les fais dans quel ordre ? tu as lu les conseils de l’inalco pour les livres à lire ? on fait la course ? (:

    Bien sur, la première chose à savoir avant apprendre le japonais est : non, ce n’est pas une bonne idée ! :p

  11. AvatarPutois Putassier
    11

    Typy. Tu écris presque aussi mal que moi. Honte à toi. (Je parle d’écrire avec un crayon, de graphie, quoi.) Alors que t’es une fille. Et c’est bien connu les filles écrivent mieux que les garçons. Alors applique toi. Zut ! :p

    Sinon tu n’es pas sortie si tu veux commencer à traduire pour toutes les team de Fansub qui quémandent un traducteur.

    Je pense d’ailleurs que les « directeurs » (nan, mais lol) n’ont véritablement que trois choix.

    1) Apprendre le Japonais. C’est long, difficile, chiant mais on n’est jamais mieux servi que par soi même. (Cette phrase ne fonctionne pas pour tout ce qui a trait au sexe, malheureusement…)

    2) Avoir des contacts. (« Oh, mon cousin vit au Japon depuis deux ans, peut être qu’il pourrait m’aider ! »)

    3) Rétribuer un traducteur. Peu importe le moyen, il suffit d’être un peu inventif. Ça doit exister une traductrice grosse et moche . Auquel cas, le directeur, du moment qu’il n’est pas laid outre mesure n’aura qu’à vendre son corps contre des traductions. Ou vendre une amie, son chien, son anus selon les préférences du traducteur. C’est quand même pas grand chose pour transmettre sa PASSION…

    Sinon, un peu plus de ton opinion sur le sujet n’aurait pas été de refus. On est obligé de jouer un jeux de supposition un peu désagréable. Et puis on se demande quand même un peu : « Mais pourquoi, a-t-elle écrit cela ? Qu’est ce qu’elle voulait faire passer ? »

    En substance, je suis d’accord avec Amo, mais ma santé étant plutôt satisfaisante, j’ai moins les nerfs que lui.

    Et encore une fois c’est dommage, c’était encore un sujet qui aurait valu un peu plus d’implication, non ? ( Quoique je ne suis même pas certain du sujet traité en fait… ^^’ )

  12. AvatarArca
    12

    Premiere année (ndlr: n00b), dans l’ordre de kanji to kana, et je suis depuis 3 heures les conseils avisés de Robert Patrick (merci putois !). le contrôle de grammaire etait monstrueusement dur alors que celui de littérature m’a permit de sortir avec 3/4 d’heures d’avance (ce qui, sur 1 heure, n’est pas rien, vous en conviendrez).

  13. AvatarMdt
    13

    Faut quand même être un peu con pour faire une fac de langue de nos jours, et pire encore une fac de japonais…
    Les débouchés sont ridicules et les effectifs en pleine explosion.

    A la limite, le chinois, je dis pas, et encore, pas besoin d’aller à la fac pour apprendre la langue, autant faire de vraies études et étudier à coté.

    D’ici cinq ans, quand j’irai à Carrefour, le caissier parlera japonais. Cool.

  14. AvatarSonocle Ujedex
    14

    Mdt> 3/10

  15. AvatarZali L. Falcam
    15

    Typy, ton article m’a fait tellement rire que ça m’a donné envie de travailler gratuitement pendant des millions d’heures pour fansubber du Moe. Juste envie, hein, je le ferais pas.

  16. AvatarRukawa
    16

    @mdt : même pas, il aura oublié ses acquis de licence au bout de 3 mois car il n’a pas pratiqué.

  17. AvatarArca
    17

    Mdt: Merci de ta remarque, je prends note.

Leave a Reply