Soviet Voice

Ionismés Noreos épisode 0 (pilote)

Sujet : Présentation de l’émission, ainsi que les anime qui plairont à ceux qui n’y connaissent rien.

Amélioration à apporter pour le vrai premier épisode:

-Pas d’improvisation totale. Juste quelques moments d’impro ponctuelles seront acceptables.

-Préparer un texte à l’avance et ainsi garder un ton constant et toujours accrocheur.

-Pas de nuit blanche à la veille de l’enregistrement.

-Éviter de faire une émission peu après avoir fini Ninja Gaiden sur NES (surtout combiné avec une nuit blanche).

-Imposer un format standard de 10-15 minutes au grand maximum au lieu des 34 de ce pilote (mais j’invite les bloggeurs du coin à au moins écouter la conclusion).

-Essayer d’être moins pompeux et intello (je garantis rien, là).

-Ne pas essayer de m’auto-convaincre que je suis au Brésil.

[dewplayer:http://www.sovietvoice.su/wp-content/ionismes001.mp3]

[display_podcast]

Si au grand bonheur, après ce podcast,  il y en a parmi vous qui ont fait leur propre liste d’anime à conseiller à des gens qui n’y sont pas familier, il vous sera d’avance remercié d’indiquer le lien de votre article dans les commentaires, ou bien de simplement apporter votre opinion sur ce sujet directement dans ces dernières.

Edit 13/02/2010 :

Je vous lie dans ce billet un très bon podcast ( qui lui est court , bien préparé à l’avance et sans dépatouillage ) qui complète à merveille le discours émis dans mon podcast, puisqu’en critiquant Avatar : le dernier maître de l’air , Nunya confirme ; en abordant les différente qualités de la série,  la richesse de l’univers et de sa réalisation, qui rallie tout ce qui a de plus intéressant dans l’Orient pour bâtir un pont pour les spectateurs de l’Occident (mais sur la VO, il dit n’importe quoi, faites pas gaffe).

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=I7PDR54Q8mg[/youtube]

Je vous encourage bien sûr de suivre régulièrement son émission , avant que je n’arrive à être infiniment meilleur que lui (c’est qu’une question de mois bonne forme).


Danke to the vampire bend

Il y a des fois, on est prudent. On se dit que franchement, il vaut mieux éviter de rendre les choses trop dures. Dans ces cas là, on profite du fait de devoir se sustenter pour regarder cet anime en simulcast qui a fait parler de lui pour les mauvaises raisons… Parce que ce qu’il y a d’inadmissible avec Dance In The Vampire Bund, ce n’est pas ses traducteurs (lol ?) fansubbeurs et sa police entourée de rouge, non, c’est la série en elle-même qui est inadmissible.

Ah, Durarara, c'est quand même bien classieux, non ?

« Quoi ? Mais ça c’est Durarara ?! » Évidemment ! Tu ne croyais quand même pas que j’allais mettre une image de l’autre daube !

Cette série est stupide. Mais stupide, stupide. Et je me félicite de n’avoir pas utilisé de mon temps libre pour regarder le premier épisode diffusé par Dybex (puisque je mangeais pendant le visionnage, je rappelle au cas où…). Au moins je n’ai pas perdu totalement vingt minutes de ma vie. C’est toujours ça de gagné. Mais laisse-moi revenir sur ce moment douloureux. Tout commence avec une voix off, genre bien volontairement flippante sans réussir à l’être, qui relate l’agression d’une jeune fille par « probablement » un vampire.

Une pogne sur la tronche. UN VAMPIRE ?! ENCORE !? Mais quoi, merde ! Il n’y a pas moyen de nous lâcher la grappe avec ces tronches enfarinées ? Il faut ENCORE qu’on en bouffe ? Alors ok, avec le titre j’étais prévenu, mais réaction épidermique.

On se rend vite compte qu’on assiste en fait à une émission de TV. Une émission au concept totalement crétin : établir la vérité. Tu vas me dire, que dis comme ça, ok, ça parait un peu idéaliste mais pas spécialement idiot, sauf que la méthode, elle l’est, puisque c’est un jury de cinq personne qui va décider le truc. Et la vérité à définir est sympathique aussi : Les vampires existent-ils ?

Ma main revient alors se poser sur mon front. J’avais un peu espéré, mais j’avais TORT.

(suite…)