Soviet Voice

Arrietty

Suite à un concours sur Kanpai.fr, j’avais reçu la semaine dernière deux places pour Arrietty. Et sur les 2 billets, écrit en gris en petit : « Invitation valide pour deux personnes », soit 4 places, j’ai pu inviter 2 personnes supplémentaires, cool.

J’étais donc là pour l’avant dernière journée de projection, (j’aurai attendu une semaine sans regarder les horaires que j’aurais été bonbon). En tout cas, il y avait encore une dizaine de personnes dans la salle pour un cinéma de campagne (ceux de Strasbourg n’ont pas de parking gratuit, la loose).


Moi, fan de Ghibli? Ben non, je ne les ai même pas tous.

ATTENTION SPOILER !

Pour les critiques du film, je n’ai pas grand chose à dire à part quelques petits détails.

  • Visuellement, c’est sublime et même ceux qui ne s’intéressent pas à l’animation japonaise ne pourront rien trouver à redire.
  • J’ai vraiment bien aimé la musique, mais je me rends compte que le thème musical m’a moins marqué que Princesse Mononoke (bon, j’ai pas encore eu de quoi m’écouter l’OST boucle). J’ai l’impression de retrouver le problème de Star-Wars, ou le thème musical est très marqué dans les anciens épisodes, alors que les nouveaux ont assez souvent des musiques quelconques où le thème n’est pas trop repris.
  • Au niveau de l’ambiance, j’ai adoré la scène ou Arrietty découvre immensité de la maison, l’effet est bluffant sans avoir besoin de gadgets imparfaits, par contre, les divers sons sont peut-être un peu fort (bruit d’eau qui coule dans les canalisations, horloge, …) mais je pinaille.
  • Au niveau de l’histoire, le personnage Haru ne m’a pas vraiment dérangé et apporte de l’action, ce qui ne me gêne vraiment pas. Le fait de déménager à cause du risque de vivre en présence des humains ne m’a pas trop gêné même si ça pouvais sembler un peu violent. Mon seul regret serait à la rigueur de ne pas avoir eu de phrase du style « on se reverra / nous serons voisins » et de scène où l’on voie Sho remi de son opération, ne serait-ce que pendant le générique de fin pendant lequel j’ai pensé « Oh, c’est déjà fini ». Exelen aurait peut-être moins déprimée.
  • Le coup de la porte fermée à clef ne me gène pas (techniquement, ça peut se justifier), mais j’aurais bien aimée voir Haru devoir se justifier pour l’avoir enfermé.

En tout cas, si vous voulez faire découvrir l’animation à quelqu’un, vous pouvez lui montrer du Ghibli sans hésitation, vous serez sûr de contenter tout le monde sans prendre trop de risques.

Voyons les effets d'une telle image avec sa légende dans les commentaires
Non, je ne suis pas un Haruhiste.

Quelques articles sur le sujet