Soviet Voice

Je voulais juste une dernière chance…

Il y a de cela presque un mois sortait en Europe des jeux attendus par énormément de personnes, dont je faisais parti, bien évidemment. Ces jeux étaient les nouveaux opus de la saga Pokémon, que Nintendo a sobrement appelé Noir et Blanc. Pour moi ces nouveaux Pokémon représentaient beaucoup : après une quatrième génération plus que décevante, c’était en quelque sorte « le dernier espoir de Nintendo ». J’avoue avoir été énormément sceptique durant plusieurs mois, et ce malgré quelques petites infos lâché par un des traducteurs des jeux sur IRC et un trailer ma foi plutôt sympathique. J’avais envie d’y croire dur comme du fer, mais en éternel pessimiste, j’étais quasiment prêt à crier dans les rues « La licence Pokémon est morte ! Vive les Pokémon » afin de rendre hommage aux trois premières générations. Finalement, le 4 mars 2011, les deux jeux sont sortis. N’ayant pas d’argent, je me suis donc jeté sur la première version typiaké-patché qui trainait sur le net, et j’ai lancé le jeu dans l’espoir de trouver dans Pokémon Blanc le renouveau d’une licence qui commençait à s’essouffler à mes yeux. Et contre attente, c’est ce que cette version s’est révélé être.

Je pourrais vous expliquer pourquoi cette version est toute bonnement géniale  à travers une danse chelou, une chanson ou même un dessin, mais comme je ne suis doué pour ce genre de choses je vais m’en tenir à la seule chose que je sais faire, c’est-à-dire écrire des textes que personne ne lira avec une prose indigeste. Bon appétit.

Hint : J’ai pris le starter vert.

Nintendo affirmait avant leur sortie que ces deux jeux seraient différents des autres pokémon sortis à ce jour, et c’est vrai. Outre la 3D qui est cette fois (non je ne vise pas diamant/perle/platine) vraiment réussie, il y a énormément de changements que ce soit dans le gameplay ou dans le jeux en lui même. Avant Pokémon pouvait se résumer sous un schéma on ne peut plus simple qui est le suivant. Dans toutes les versions, tu démarres de la même façon : un professeur spécialisé dans les Pokémon te donne une créature qui sera vite useless, un pokédex et te lâche dans la nature sans rien t’expliquer. Ensuite tu t’en vas défoncer les champions de ta région, en te faisant au passage une organisation idiote et désordonnée qui t’aide bien à t’entrainer, tu attrapes quelques pokémon sur le chemin, histoire de, puis tu finis en beauté avec la ligue. C’est simple, et efficace. Au fil des générations ce schéma a été amélioré : on a inventé la tour de combat, on nous a proposé un autre monde dans Or/Argent/Cristal, une zone de combat dans la troisième génération, de la merde dans la quatrième, et enfin toujours, toujours plus de monstres à chopper, comme si on en avait pas déjà assez à attraper. Pokémon Blanc et Noir, eux, suivent le chemin de leurs aînés mais à leur façon : tout en faisant grandir la liste de choses à faire dans le jeu, ils changent un petit peu le schéma. C’est des petits changements mais pour un fan qui étaient lassés de voir un petit peu la même chose, c’est un gros bol d’air frais. Par exemple, comme Sonocle l’a dit dans sa dernière vidéo (j’avoue que mon article fait un petit doublon au sien), c’est fini l’organisation idiote sans aucun leitmotiv que tu défonces et que tu ne revois plus jamais : la team plasma est bien différente. C’est pour une fois une secte vraiment bien organisé qui a ses plans, ses motivations et qui intervient tout au long du jeux. Franchement je n’hésiterais pas à dire que c’est un vrai plaisir de voir un Pokémon avec ENFIN un semblant de scénario qui rend les choses un peu plus épiques. Avant, tu te faisais une Team Rocket (Jump) ou Aqua/Magma sans savoir pourquoi. Il n’y avait aucune raison valable : c’est ton devoir, point, peu importe qu’il y ait d’autres dresseurs dans le monde. Désormais, on a enfin un scénario plutôt entraînant qui te donne des raisons de te battre et qui te met face à un adversaire qui n’est pas idiot, désorganisé, mais terriblement mauvais et malin, la team Plasma. De plus ce qu’il y a de bien avec ces méchants c’est que même après les avoir battu, ils te donnent encore du fil à retordre. Mais bon je vais m’arrêter là, sinon je vais me mettre à vous spoiler à la gueule.

Outre le fait que Pokémon ait maintenant un scénario un peu plus long et étoffé, il y a  beaucoup d’autres changements, que ce soit au niveau du gameplay ou au niveau de la difficulté du jeu. En fait je n’ai qu’un reproche à faire à Noir et Blanc : ils sont trop simples, BEAUCOUP trop simples. Je ne suis pas forcément du genre à mettre tous mes jeux en difficulté max, cependant j’aime galérer un temps soit peu. Qui se souvient des premières grottes qu’il fallait explorer à tâtons avec le flash dans le deuxième génération, ou bien de la ligue pokémon dans Rouge Feu et Vert Feuille ? Même si c’était parfois rageant, il faut dire que c’était amusant malgré la difficulté. Qui se rappelle aussi des routes victoires impossibles qui te donne envie de balancer ta console par la fenêtre ? Eh bien si vous vous en rappelez, grand bien vous fasse, seulement pas la peine d’espérer voir ça dans la cinquième génération. Désormais les CS sont carrément inutiles (elles ne vous servent quasiment jamais), les grottes trop faciles, et les dresseurs ennemis sont juste des blagues. Même la route victoire et la ligue, ces deux endroits qui doivent normalement vous donner un temps soi peu du fil à retordre sont torchables extrêmement facilement. Ca plaira sans aucun doute à certain cette difficulté qui est vraiment réduite au minimum, seulement avec moi ça passe pas. Mais attendez, je ne vous ai pas encore tout dit, car il y a encore pleins de choses à dire à ce sujet. En fait, pour faire simple, on vous tient par la main durant toute l’aventure : votre professeur vous donne des objets comme ça cash dès qu’elle vous voit, on vous offre des baies tous les deux mètres (c’était quand même mieux de les cultiver en les cueillant au préalable, non ?), votre master ball vous l’obtenez la main dans le froc, et le pokémon légendaire du style Latios/Latias ne m’en parlez pas car c’est tout simplement du grand n’importe quoi. Avant pour attrapper ce genre de bestiole qui bouge sur toute la map tout le temps, on en chiait. Personnellement je me souviens des trois chiens légendaires qui étaient affreusement difficiles à chopper. J’ai du au moins passer une trentaine d’heures à leur courir après (ce connard de Suicune se cachait DANS UN BUISSON !), sans faiblir une seule fois. Maintenant, vous voulez savoir en combien de temps j’ai un pokémon dans le genre ? Même pas une heure. Oh et puis pendant que j’y suis, face au légendaire de ma version j’aurais pu débloquer un achievement : j’ai l’ai attrapé avec une poké-ball en deux tours. Tout simplement ridicule. Sinon Nintendo a eu une autre très bonne idée pour rendre le jeu encore plus simple : maintenant quand un de vos Pokémon est empoisonné il ne perd plus de vie quand vous marchez. Certes, cela rendra un certain challenge plus facile, mais j’aimais bien avoir la pression quand un de mes pokémon était empoisonné, c’était vachement marrant d’être stressé sur la route du centre pokémon…

Lugulabre, mon pokémon préféré de cette génération par LittleAxel.

Je m’aperçois que je crache sur les changements apportés par Nintendo dans cette nouvelle génération mais rassurez-vous, il y a du bon, du très bon je dirais même. Par exemple maintenant vous pouvez réutiliser vos CT à l’infini. Autant le dire tout de suite, c’est très très pratique. Avant vous deviez réfléchir comme un fou avant d’en utiliser une ; c’était tout un casse tête de choisir à qui vous apprendrez mitra-poing, séisme, etc. Maintenant c’est fini tout cela ! Même si cela réduit encore une fois la difficulté du jeu, je trouve tout de même cela intéressant et utile comme nouveauté, surtout d’un point de vue stratégique. Si les CT sont réutilisables autant que l’on veut, on peut facilement faire des test. Vous voulez savoir qui fait le plus mal avec une attaque Psyko ? Pas de problème, vous pouvez ! En tant qu’adepte de la stratégie, je trouve vraiment ça on ne peut plus sympathique. Sinon, autre changement et pas des moindres : quand vous commencez le jeu, vous n’avez accès qu’aux monstres de la nouvelle génération. Shbam. C’est vraiment bien comme idée parce que ça nous oblige à découvrir ce qu’il y a de nouveau et à changer nos bonnes vieille habitudes en conséquences ! Pour les vieux ringards comme moi qui prenaient à chaque fois des pokémon de la première, deuxième ou troisième génération à chaque fois  c’est vraiment une impasse. Au début je dois avouer que ça ne m’enchantait pas des masses cette idée de Nintendo, mais finalement je m’y suis fait, et avec un peu de temps j’ai vraiment trouvé que c’était une bonne idée. Même si les nouvelles bestioles sont toujours aussi laides (certaines ont le charisme d’une moule, c’est dire), c’est tout de même un plaisir les découvrir.

Nintendo s’est également penché sur le système d’échange, que ce soit le traditionnel système IRL, ou celui par Wi-fi. Si il y a bien quelque chose qui s’améliore de version en version c’est ça : le système d’échange (ou bien de duel). Au départ c’était très rébarbatif de jouer avec ses amis : c’était long,  vraiment rébarbatif, très agaçant lors des échanges (il fallait pas être pressé), et en plus le putain de cable Link se débranchait parfois, grrrrmbl. Aujourd’hui, faire des partis ou échanger avec ses potes n’a jamais été aussi fun. L’interface est désormais optimisé pour être la plus pratique et conviviale possible, surtout en ligne à vrai dire. Je n’y ai pas été beaucoup (je préfère échanger avec une personne en face de moi) mais il faut dire que c’est vraiment bien foutu ! En fait on a un peu le droit à ce qu’on nous promettait dans Perle/Diamant/Platine mais en encore plus puissant. Ce qui n’est franchement pas pour me déplaire, à vrai dire. J’ai hâte de voir ce que ça peut donner dans la prochaine version, car je pense que Nintendo peut vraiment faire quelque chose en exploitant vraiment à fond le mode online chez Pokémon…

Pour finir j’ai envie de revenir sur l’ambiance graphique du jeu, qui je le pense, mérite d’être applaudie. Après une quatrième génération vraiment peu convaincante de ce côté-là, cette fois nous avons enfin le droit à une 3D réussie qui colle parfaitement à l’image du jeu. Même si parfois la 3D peut nous faire galérer (dans l’arène avec les canons notamment) ou bien nous faire mal aux yeux (la grande ville est juste horrible je trouve), la nouvelle ambiance visuelle de Pokémon reste néanmoins très agréable à regarder et très fraiche, ce qui fait que c’est une franche réussite à mes yeux. Avec une bande son vraiment plus que correcte, c’est donc un véritable plaisir de se balader dans ce jeu, que ce soit sur un vélo ou avec les désormais traditionnelles chaussures de courses. De plus, pour vraiment rendre le tout vraiment sympathique, l’environnement du jeu change selon la saison. Bien entendu, cela influence également l’apparition des Pokémon et plein d’autres choses, mais comme je ne suis pas forcément atteint par la collectionnite-aigu (ce qui est bizarre pour quelqu’un qui joue à TF2 je dois avouer), c’est surtout les changements graphiques qui m’ont marqué. Glisser sur l’eau en hiver c’est franchement marrant. N’hésitez pas à changer les dates de votre DS pour essayer !

Votre rival en total communion avec la nature et les Pokémon. (quel hippie)

En conclusion, malgré ses nombreux défauts, la cinquième génération de Pokémon est donc une réussite. Personnellement j’ai bien pris mon pied dessus jusqu’à maintenant (j’en suis à 60 heures de jeu), et je pense que ce n’est pas près de finir. Même si je risque d’y jouer beaucoup moins dans les prochains jours,  puisque je vais me frotter au Nuzlocke Challenge, c’est désormais sûr que je vais retourner ma version Blanche dans tous les sens, jusqu’à ce que Nintendo sorte un prochain jeu exploitant cette licence que j’adore depuis maintenant plus de 10 ans quasiment.

PS : oui vous n’êtes pas fou, il y a bel et bien un nouveau membre sur ce blog, qui plus est quelqu’un qui risque de bloguer assez souvent pour faire revivre cet endroit. MER IL ET FOU.

PS2 : J’en profite pour m’excuser pour le titre de cet article. Je sais que c’est profondément pourri, mais c’était tellement facile. Et encore vous avez eu de la chance car j’aurais pu vous faire un remake de la chanson dans son intégralité. :p


4 commentaires to “Je voulais juste une dernière chance…”

  1. AvatarSonocle Ujedex
    1

    Je ne dirais pas que ton article fait doublon, je dirais plutôt qu’il tombe à pic, nos articles devenant ainsi complémentaire. On a maintenant sur un même sujet un billet à caractère informatif/didactique et un autre à caractère critique.
    Merci beaucoup pour cette contribution, Tinky.

  2. Avatarmaxobiwan
    2

    C’est sympa pour un premier article^^.
    Personnellement, j’ai bien apprécié le fait de pouvoir rencontrer 2 pokemons sauvages en même temps, ça booste bien les exp

  3. AvatarFana
    3

    Tout d’abord mon code ami :
    2064 8957 6325
    Je joue aussi sur PKMN Blanc donc pour les pokémons exclusif c’est rapé mais bon …

    Sinon par rapport a la difficulté du jeu je suis pas vraiment d’accord.
    Perso j’étais habitué à la méthode « Conan » (c’est à dire bourrer le mou a tout le monde avec mon starter et ne jouer qu’avec lui du début à la fin), et cette technique bah elle fonctionne plus très bien :/.
    Maintenant il faut « réfléchir » un peu plus (genre aller chercher le chimpanzé pour la première arène).
    Pour le coup des CS, moi ca m’arrange. La je viens de commencer le post-endgame et se trimballer avec 2 « CS-whore » c’est plutôt chiant (et je dois me taper un oeuf en plus :/).

    Pour le reste je suis globalement d’accord avec toi. Dommage que tu n’aborde pas les combats trio et surtout les combats rotatifs qui changent vraiment les stratégies.

  4. AvatarTinky
    4

    Fana :

    « Perso j’étais habitué à la méthode « Conan » (c’est à dire bourrer le mou a tout le monde avec mon starter et ne jouer qu’avec lui du début à la fin), et cette technique bah elle fonctionne plus très bien :/.
    Maintenant il faut « réfléchir » un peu plus (genre aller chercher le chimpanzé pour la première arène). »

    Tu peux continuer à jouer qu’avec ton starter. Perso j’avais que mon starter jusqu’à la troisième arène et franchement, c’était limite si je jouais pas la main dans le froc. Quand tu as 5-6 niveaux d’avance à chaque fois, tu peux les tuer très facilement. C’est pour ça que j’ai pas eu besoin du singe : j’avais 5 niveau de plus que mon adversaire.

    « Dommage que tu n’aborde pas les combats trio et surtout les combats rotatifs qui changent vraiment les stratégies. »

    Oh, excuse moi, il est vrai que j’ai oublié d’en parler. J’aurais même plus faire un paragraphe juste pour ça, car c’est une nouveauté vraiment drôle et plutôt stratégique pour peu qu’on se penche bien là-dessus. :(

    J’ai également oublier de parler du fait que l’on puisse voir quand un Pokémon rare est dans le coin quand on est dans les hautes herbes. Dommage, j’ai perdu une occasion de râler sur la difficulté de Pokémon Noir Et Blanc. En même temps, je pense que vous avez votre dose à ce sujet. :p

Leave a Reply