Soviet Voice

Sous-France Culture 03 : Scott Pilgrim vs Le Cercle

Après les chroniqueurs TV et les pseudo-philosophes, l’Ermite Moderne fait face à ses plus terribles ennemis : les critiques de cinéma français. Alors que « Scott Pilgrim vs The World » est sorti en salle cet Hiver avec bien trop de discrétion pour son bien, nos habituels gardien de la haute et chiante culture accablent encore ce film du haut de leur méconnaissance. L’Ermite Moderne ne pouvait pas rester là sans réagir et aidera Scott à affronter « Le Cercle » coalition maudite des plus terribles critiques cinéma.

Avant de voir cette vidéo, vous devez impérativement voir le trailer. Vous avez aussi l’émission entière de « Le Cercle » sur Scott Pilgrim que vous pouvez avant ou après, comme cela vous chante. Comme promis,  j’ai omis Phillipe Rouyer parce que j’ai estimé que son intervention n’appelait pas vraiment à une réponse sinon ce n’est celle-çi.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=sR0iD6wV4nM[/youtube]

On a quand même une belle brochette de winner dans cette émission. Sur les 6, il y en a vraiment qui pour moi sortent du lot tellement ils sont insupportables au quotidien : Ferenczi et Begaudeau.

Je pourrais faire une émission entière sur un seul de ces deux zigotos tellement ils sont emblématiques de tout ce qui me cause des déflagrations aux testicules dans  l’environnement culturel et critique français. C’est presque comme si ils en étaient les incarnations; je pourrais faire une émission entière pour un seul d ‘entre eux. Mais comme ils méritent pas autant d’effort, je vais compiler quelques unes de leurs plus grosses perles.

(suite…)


[Bande-Annonce] Sous-France Culture 03

Je vais essayer de terminer le prochain Sous-France Culture pour cette fin de semaine, au mieux.

En attendant, voici une bande-annonce qui servira aussi d’intro à la prochaine vidéo (comme ça j’aurais pas besoin de présenter les critiques que je vais basher dans le vrai épisode histoire de gagner du temps).

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=kOg0w04ezYE[/youtube]

Ouais, j’aurais bien voulu faire une  parodie de bande-annonce à l’Hollywoodienne plus léché avec des intitulés qui volent, des effets animés et tout mais je suis un lamentable novice improviste en technique audiovisuel qui touche tout juste à Adobe Première et qui sait même à quoi ressemble AfterAffect. On m’a conseillé d’essayer Ulead Camstudio pour faire des effets et des animations plus facilement mais ça implique des vidéos format mpg de moyenne résolution. Me rajouter du boulot en ré-encondage des sources et sacrifier le 720p/1080p, ça me tente moyen…

Et oui, ce sont bien des morceaux de la BO de « Scott pilgrim vs The World : the game » que vous entendez durant la bande-annonce. Pas la peine de vous rappelez que quiconque cherche des bons mélanges entre rock et chiptune y trouvera son bonheur.

A titre d’information, je vais arrêter un moment avec les Sous-France Culture après l’épisode 3 et je vais essayer de revenir à mes « réflexions philosophiques » (comme pour la première vidéo) et d’autres concepts d’émissions qui j’espère vous plairont. A très bientôt !


Ionismès Noreos épisode 4 : Special Mamoru Hosoda #3

Après un passage éclair chez le studio qui n’aura pas aboutis, Hosoda ne se laisse quand même pas démonter aussi facilement et se sert de cette expérience pour s’approprier l’univers de One Piece, délivrant ainsi le sixième film de la franchise; un opus pour beaucoup étrange (surtout esthétiquement) mais intrinsèquement remarquable et original. Puis viendra le film de la consécration et de la renommé; un film d’adolescent qui n’a rien à envier avec les meilleurs productions de Jonh Hughes intitulé « La Traversée du temps« , suite d’un roman de l’auteur SF Yasutaka Tsutsui. Une émission sous les signes des regrets, de la fuite du temps, des retrouvailles et de l’amitié.

Time waits for no one.

[dewplayer:http://www.sovietvoice.su/wp-content/ionismes-noreos-04-special-hosoda-03.mp3]

[display_podcast]

Quelques documents complémentaires à consulter pendant ou après l’émission :

  • Voici non pas un mais deux sakuga MAD (vidéoclip montrant des séquences d’animations notables référencés par animateur ) sur la Traversée du temps, histoire de donner des noms aux bienfaiteurs à qui l’on doit la beauté de ce film.
  • En parlant de sakuga MAD, voici comme promis celui consacré à ce très talentueux animateur qu’est Norio Matsumoto, et qui délivra une scène d’acrobatie cartoonesque d’une grande fluidité pour ce film de One Piece.
  • Zug, rédacteur sympathique et pointu au webzine l’Ouvreuse, revient sur la Traversée du temps à l’occasion de la sortie ce mercredi de Summer Wars.
  • Si, en plus de être mis à jour concernant les derniers évènements de One Piece, vous avez vu le sixième film, vous pouvez admirer la preuve que cet opus d’Hosoda aura sût influencer les animateurs de la version tv.
  • Pour plus d’information sur l’auteur Yasutaka Tsutsui et l’importance de son œuvre, n’hésitez pas à consulter ce livre en langue anglaise intitulé « Robot Ghosts and Wired Dreams: Japanese Science Fiction from Origins to Anime« .
  • Est-ce que j’ai vraiment besoin de vous conseiller de regarder Paprika de Satoshi Kon, qualifié par l’indéboulonnable et passionné critique ciné Yannick Dahan de « Vidéodrome/2001 du 21eme siècle » (on parle du film de Cronenberg, hein), et qui est lui-même adapté d’un roman de Tsutsui ?


Le Disque-Monde pour les noobs

Discworld

(suite…)


Twilight (+ long update 14/09)

 

cover_twilight

 

C’est un roman trop bien. Il parle d’une fille, genre la fille pas super populaire, un peu assoc’, elle habite Phénix, aux states, mais elle déménage dans un pauvre bled, genre celui de Bienvenue chez les Ch’tis, l’horreur quoi, fait toujours un temps de merde, jamais de soleil, et tout, et tout. Là donc dans ce bled paumé elle va à son nouveau lycée, tout petit et minable, alors qu’avant il était super grand, avec des détecteurs de métaux et tout pour trouver les armes des blaireaux qui jouent au PC et qui tuent les gens. Et pendant le trajet, je sais pas ce qui se passe, mais elle devient soudain super belle, parce qu’avant les mecs la mataient que dalle et que dans le nouveau bahut ils l’aiment tous fort, mais c’est que des bouffons, sauf un. Lui il est trop beau, super pâle, mais super musclé, avec un corps trop bien foutu quoi, des yeux qui changent de couleur et tout et tout. Mais il traine toujours qu’avec ses frères et sœurs adoptifs, ouais, parce qu’il a été adopté par un docteur trop beau et super jeune, trop la chance d’avoir des parents jeunes, et ses frères et sœurs (pas de sang hein) sont tous trop beau mais trop zarb en même temps, genre ils mangent pas à la cantine et parlent pas aux autres nazes et roulent en Volvo, parce qu’aux USA, c’est trop puissant tu peux avoir le permis à 16 ans.

Au début, le mec beau, Edward, il matte grave la meuf, Bella, en fait son prénom c’est Isabella mais c’est moche donc elle préfère Bella et elle a bien raison tellement c’est pourrave Isabella, mais il lui parle pas trop jusqu’à ce qu’il lui sauve la vie. A ce moment, tu comprends que le mec il est super spé, parce qu’il est a genre 100m d’elle quand un camion va l’écraser et soudain il la sort de là en une seconde et arrête le camion à main nue, trop fort. Elle le trouve vraiment zarb mais comme elle est super belle le mec lui parle quand même souvent et elle finit par deviner que c’est un Vampire. Là le livre est pas trop réaliste, elle met super longtemps à se faire à l’idée que c’est un vampire alors que tous le monde sait que les vampires ça existe vraiment, même que y’a plein de blog de vampire sur internet et tout. Alors là du coup y’a une histoire d’amour trop chouette qui commence, mais aussi super dramatique, parce que lui il a grave des pulsions de lui sucer le sang alors qu’elle elle a grave des pulsions de lui sucer autre chose. Le truc cool, c’est que c’est des vampires super cool, ils peuvent se promener en plein jour et tout, ils boivent que du sang d’animal en chassant des ours, hyper classe, et ne dorment jamais, et sont super rapide, fort et tout, musclés comme Brad Pitt dans Fight Club. Mais comme elle a une super odeur, ils peuvent pas trop se toucher parce que sinon ce serait trop tentant de la mordre et elle mourrait, et lui il veut pas lui faire du mal et il se déteste de la mettre en danger alors qu’elle et tout elle pige pas qu’il a mal et fait que de l’allumer et de pas avoir peur de lui, là elle a bien raison parce qu’il est trop trop beau.

Je vous raconte pas la suite, les trente dernières pages, parce que y’a grave du suspense même qu’à la fine elle veut être vampire elle aussi mais lui il veut pas mais comme y’a encore trois tomes derrière que j’ai pas lu je pense qu’elle va rester humaine pour l’instant alors je sais pas comment ils vont vivre leur amour trop beau. 

La photo c’est celle du film et les acteurs sont trop bien dans leur rôle et c’est trop un bon film même si je l’ai pas encore vu lol.

twilight-movie-poster

(suite…)