Soviet Voice

Drama et cetera.

A la base j’avais écrit ça à la fin de l’article injustement nommé « Le successeur de Berserk. Bon. Pas loin, quoi…« . Mais finalement il m’a semblé plus avisé de faire un article à part.

Je me questionne sur l’éthique et l’internet suite au Drama du côté du Dating Slime. Y a t-il vraiment des raisons de supprimer cet article ? Ou au contraire y a-t-il de vraies raisons de ne pas le supprimer ?

(suite…)


L’envers du Dating, part II

Je vous avais déjà parlé de ma mémoire. L’an dernier, lurkant paresseusement sur le fournisseur principal de dating slime, je m’étais souvenu que les images de la demoiselle peu farouche étaient en fait des photos d’une quelconque camgirl aperçue furtivement des années plus tôt. Une bonne mémoire donc, assez particulière, faite d’images et de mots planant dans mon cerveau, souvent difficiles à faire remonter, mais présents.

Aussi, en découvrant le tout dernier dating slime de Maître Raton, les cellules sensorielles me hurlèrent en cœur : TU AS DEJA VU CETTE FILLE. Impossible bien sûr de savoir où. Le soir, en me couchant, une tâche tournant au fin fond de mon cerveau moulinait ma mémoire pour savoir, toujours scandant TU AS DEJA VU CETTE FILLE. Ce matin, en me levant et me préparant pour le travail, une certitude grandissante. Je ne me faisais pas tellement de soucis, ça finit toujours par remonter et, soudain, l’information arriva : calendrier JeuxOnline.

Wut ?, me direz vous. JeuxOnline est l’un des plus gros sites d’information sur le MMORPG, dont vous savez qu’il m’intéresse généralement. Comme tout gros site, JeuxOnline, aka JoL, a des forums où le joueur peut aller chercher des idées de template pour minimaxer à mort son barbare lvl100 dual wield monopenis. Comme tout gros forum, il y a une partie hors-sujet sans intérêt où les nolife vivent quand ils ne sont pas ingame. Et c’est sûr ce forum que j’avais découvert un sujet pathétique : le calendrier « sexy » des membres. Je peux même dater cette découverte, 2007, puisque, ayant par la suite retrouvé les différents calendriers des dernières années, c’est le plus jeune dont je me souvienne.

En 2007 donc, je lurkais rapidement le calendrier femme des membres de JeuxOnline. En 2009, je tombe sur l’article de Raton et, une dizaine d’heure plus tard, suis persuadé qu’il y a un LIEN. J’interpelle le Raton et ressort, via quelques requêtes google, l’intégrale des calendrier, 2006 d’abord, puis 07 et 08. Au premier regard, j’identifie la ressemblance perçue : la dénommée Bellandy (mois d’Octobre) ressemble fortement à la photo de « petitesoubrette » et soumet la comparaison à Raton. Il n’est pas sûr. Que cela ne tienne, après un petit intermède « merde, je peux pas chercher maintenant, j’ai une vie », j’invoque ma skill « google-fu ».

Vous connaissez tous le google-fu, cette capacité à tout trouver sur google. C’est grâce au google-fu qu’un magazine a retracé la vie d’un inconnu, s’attirant une petite couverture de presse. Là, l’objectif était simple : prouver que Bellandy = petitesoubrette (du moins en photo, le fake étant fort probable). Pour cela, il fallait engranger un maximum d’images voire, but ultime, retrouver la photo d’origine et son set complet.

Je vous passe les détails. La méthode est simple : partez de ce que vous savez (ici, un pseudo) et exploitez google au maximum. A chaque nouvelle information glanée, enrichissez votre recherche. D’abord traquée sur le forum de Jeuxonline, puis sur un autre, Judgehype, qui a livré de nombreuses photos de la demoiselle (et, au passage, son e-amitié avec un certain Kypper, peut-être lecteur de l’éditotaku). Notez les informations récupérées (habite en Irlande, âge, aime les mangas, se cosplay, est allée à la JE et à diverses conventions). Tâtonnez un peu, trouvez une vidéo d’elle, des photos louches, et finissez, enfin, par lâcher ce que je nomme « the last query », celle qui vous offre le graal.

 

MAJ : internet est un petit village, puisque la demoiselle en question, Bellandy, est intervenue dans les commentaires de l’article. Saluons l’absence de drama qui nous change un peu des Laurie-Anne Bourdain et autres Elise Jourdan,  et précisons que l’hypothèse du fake est confirmée : le profil sur collarme.com, le site de rencontre BDSM préféré du Raton, est l’oeuvre d’un obscur frustré.

 


Dating Slime – petitesoubrette

(Vous ne connaissez pas Dating Slime ? Alors allez lire l’intro maintenant)

Vous êtes chiants. La nuit de Noël, j’avais décidé de faire plaisir au petit Jésus en faisant une chose honorable lors de la nuit sainte : arrêter Dating Slime et mettre fin à cet autel honteux dédié à la luxure et la moquerie facile. Mais quand de gentils lecteurs demandent un baroud d’honneur, que Doctissimo vous a dans son cœur, que vous faites des rimes sans heurt, que faire, sinon accorder un dernier quart d’heure ?

CODE CHIASSE

18 ans, connectée pas plus tard qu’hier, parisienne, soumise, en cosplay de Code Geass dans sa salle de classe, aimerait se faire fesser ou servir de soubrette.

Les animes, c’est cool.


Dating Slime – ceci34

(Vous ne connaissez pas Dating Slime ? Alors allez lire l’intro maintenant)

ceci34 sur miss34.com

La paralysie faciale. Un terrible mal qui afflige des miliers de gens.

Chaque année, des millions de russes sont frappés par ce malaise, bien souvent permanent et causé par un accident cérébral ou physique.

Takeshi Kitano, le grand réalisateur, en souffre, suite à un accident de moto. La moitié de son visage est paralysée, et il a des tics faciaux observables dans plusieurs de ses films.

Ca, c’est pour bien prouver que mademoiselle n’est pas enfermée sous une zone frappée par le rayon capitalisto-maléfique « FAIRE LA GUEULE EST SUPER COOL ET BRANCHE SUR LES PHOTOS », puisque sa copine sourit clairement. Ou peut-être que c’est juste elle qui est visée ? En parlant de viser, attention elle se glisse dans son dos et va tenter un backstab, derrière toi c’est horrible elle va–

LE PRESSSSIEUX, NOUS AIMONS LE PRESSSSSIEUX ! NOUS DETESTONS LES HOBBBBBITTSSSSSSS !

Cherchez l’erreur.


Dating Slime – Adopte Un Mec

(Vous ne connaissez pas Dating Slime ? Alors allez lire l’intro maintenant)

Vous voulez que je vous dise ? Les femmes nous ont coupé les burnes et elles les ont foutues au frigo. adopteunmec en est la preuve : un site de rencontre où les hommes ne peuvent parler aux femmes que lorsque ces dernières ont « validé » votre compte. Vous leur envoyez un coucou/wizz/charme, elles jettent un œil, et ce n’est que là que vous pouvez commencer à leur faire la cour.

Du coup, elles en tirent une sensation de pouvoir non négligeable. Et on se retrouve avec des cas comme ce spécimen qui prétend vous éliminer en cas de mauvais français tout en étant infoutu d’écrire correctement « rédhibitoire ». Mais elle s’en fout, car elle a la main haute dans la conversation.

Je disais donc, les couilles dans le frigo. Cela a commencé avec nos mères, toutes contentes de leur révolution sexuelle et qui nous ont éduqués, garçons et filles, en inversant les rôles. Les mecs ont des comptes à rendre, les filles choisissent et le sexe-objet a changé.

Vous ne me croyez pas ? mdt et moi avons essayé pour vous : la drague sur A1M avec 2 grammes de coke dans chaque oreille. Déjà, j’envoie un paquet de charmes aux nanas en serrant les fesses pour qu’une d’entre elles accepte nos missives. Exemple typique :

Pour l’amour du ciel, dites-moi que vous avez retenu la leçon. Dites-moi que vous avez vu les angles foireux, l’absence d’indication de poids remplacée par « pulpeuse », les tatouages, le chômage. Un autre țruc sur le site : le pseudo-Gamerscore qui pourrait aider à savoir si la miss a du succès, sauf qu’on ne sait pas depuis combien de temps elle est inscrite – Jabba the Slut présente depuis la nuit des temps, ou canon arrivé hier qui se fait spammer car présente dans la liste des nouveaux arrivages ?

Deux grammes plus tard, notre premier contact part :

Avouez que vous aussi, vous tomberiez à nos genoux. Sa réponse ?

Là. LA. Tout le problème dont je vous parlais. On se casse les COUILLES à pondre un truc marrant, et cette POUFFIASSE répond avec UNE FUCKING LIGNE. Parce qu’elle le vaut bien. Parce qu’elle n’a pas à faire d’effort. Parce qu’elle est spéciale. Parce que MTV et la star ac’ lui font comprendre, à elle et aux autres membres de sa putain d’espèce, qu’elle est une princesse et que tous les hommes sont à ses pieds, pourvu qu’elle soit elle-même. Be yourself, bitch.

Quoi, vous voulez voir ce qu’on lui a répondu ? Ah mais nous sommes restés dans le personnage :

Bizzarrement, elle n’a rien répondu.

Pétasses. Toutes. Pas d’exception.


Dating Slime – nouna34000

(Vous ne connaissez pas Dating Slime ? Alors allez lire l’intro maintenant)

Ah zut. Pour une fois qu’on tombe sur un skyblog écrit en français, il faut que ce soit cryptique. Des abricots et des pylones ? On dirait une mauvaise traduction automatique.


Dating Slime – Brune Ronde

(Vous ne connaissez pas Dating Slime ? Alors allez lire l’intro maintenant)

Pour cet épisode, on va faire simple. Ne lisez pas si vous avez un grand écran  :

http://bruneronde.i-gloo.net/

Bon, c’est mignon tout plein et c’est gavé de courts récits de cul, moi et la sodomie, moi et mon mec, moi et ma caméra pourrie sur le téléphone… Mais je pense que vous avez vu le meilleur :

Qu’est-ce que


Dating Slime – miaou34

(Vous ne connaissez pas Dating Slime ? Alors allez lire l’intro maintenant)

miaou34.jpg

http://miss34.com/profil.php?pseudo=Lain.Iwakura

Aujourd’hui, on va parler des « Angles Myspace« . Matez la vidéo (pas de login youtube ? bugmenot à la rescousse) et vous pigerez. Si vous avez la flemme, je résume : ces connards de gothiques se prennent en photo pour mieux frimer, genre branché, hip, alternatif, en noir et blanc, une webcam en bois et des angles tordus. Sauf que ces « angles » cachent plein de choses, qui ont été dûment documentées. Allez lire ce tableau, putain je mets pas ces liens pour les chiens.

Donc ouais, notez l’angle. Et le reste hein : aime la japanime, pseudo en lien avec un bon anime, et vous fiez pas au « célibataire = non » parce qu’il varie sauvagement, par exemple avec son myspace (où il y a marqué « Libertine » sur le statut marital). Il y a les signes d’alarme : les goûts musicaux (tarée), les images de japanime (gros seins), et le myspace, putain, le myspace. Avec ces musiques atroces qu’on éteint tout de suite, comme les MIDI sur les pages web des années 90. Atroces, je vous dis.

Accessoirement, il semblerait que pas mal de gens ne font pas la différence entre « être libertine » et « être désespérée ». Autre signe d’alerte :

lainiwakura20070503012530.jpg

Votre leçon de biologie du jour : chez les femmes, la graisse part certes dans les seins ou le cul, mais avant d’arriver à ces endroits délicieux, elle passe par les bras. Notez l’acné. Donc ouais, gros bras = ouille. Notez sur la fiche que la taille est précisée, mais pas le poids, option laissée à la discrétion de la demoiselle… Puis on voit ça :

lainiwakura20071129013801.jpg

Et c’est là qu’on voit que les seins commencent un peu trop tard. Une image faite pour mettre en avant la plastique ne fait que mieux la trahir.

Et encore, vous ne savez pas le pire : je l’ai rencontrée en vrai. C’est raconté dans le troisième commentaire de cet article et je vous serais gré de ne pas le lire.

Il y a quelques temps, on a failli se revoir, avant que je ne réalise que c’était bien celle que j’avais déjà croisé. En jouant avec les lecteurs à Team Fortress 2, on s’est concertés pour décider : est-ce que je devais jouer les innocents ou profiter de son ignorance ? Les défenseurs de la seconde idée avaient l’idée d’un rendez-vous quick. Vous savez pas ce que c’est ?

Le rendez-vous quick : tu prends un rendez-vous avec une fille, dans un endroit bien visible genre place du village. Puis tu arrives avec des potes, tu t’installes dans le restau Quick en face du point de rendez-vous, et vous la matez ensemble en train de poireauter, bouffant vos burgers entre deux rigolades. Si elle appelle, vous la rassurez en prétextant un petit retard et sans éclater de rire. Quand finalement elle se casse de son propre chef, vous lui envoyez un sms genre « 47 minutes ? pas mal« . Monstrueux, non ?

Au final, j’ai même pas eu l’occasion de choisir, vu qu’elle a fini par se souvenir de moi et se rappeler que j’étais déjà tombé dans le piège des angles myspace. Camarades, que ceci soit un enseignement pour vous tous. Amen.


Raton-Laveur à Japan Sun 2008, ou « je suis un connard »

C’est quand la dernière fois que j’ai intégré une vidéo directement dans la page d’un site web, hein ? HEIN ?

Sérieusement, et comme toujours avec mes publications sur SovietVoice : si vous lisez l’éditotaku, ne matez pas ça ou vous me détesterez très fort.

Quarante minutes !  Filmé samedi 26, monté dimanche 27, uploadé sur GoogleVidéo hier, et publié aujourd’hui.


Dating Slime – Chaudasse

 (Vous ne connaissez pas Dating Slime ? Alors allez lire l’intro maintenant)

chaudasse.jpg

 http://chaudasse.over-blog.fr/

(pour ceux qui tiquent sur le screenshot IE, c’est parce que j’ai la flemme de lancer une autre fenêtre Firefox pour vous épargner ma barre de favoris et mes onglets. Espèce de geek, va)

Si vous n’êtes pas déjà pété de rire devant l’extrait, le reste du site a des morceaux croustillants. Pis bon, c’est écrit en bon francais.


Suivant »