Soviet Voice

Sous-France Culture 03 : Scott Pilgrim vs Le Cercle

Après les chroniqueurs TV et les pseudo-philosophes, l’Ermite Moderne fait face à ses plus terribles ennemis : les critiques de cinéma français. Alors que « Scott Pilgrim vs The World » est sorti en salle cet Hiver avec bien trop de discrétion pour son bien, nos habituels gardien de la haute et chiante culture accablent encore ce film du haut de leur méconnaissance. L’Ermite Moderne ne pouvait pas rester là sans réagir et aidera Scott à affronter « Le Cercle » coalition maudite des plus terribles critiques cinéma.

Avant de voir cette vidéo, vous devez impérativement voir le trailer. Vous avez aussi l’émission entière de « Le Cercle » sur Scott Pilgrim que vous pouvez avant ou après, comme cela vous chante. Comme promis,  j’ai omis Phillipe Rouyer parce que j’ai estimé que son intervention n’appelait pas vraiment à une réponse sinon ce n’est celle-çi.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=sR0iD6wV4nM[/youtube]

On a quand même une belle brochette de winner dans cette émission. Sur les 6, il y en a vraiment qui pour moi sortent du lot tellement ils sont insupportables au quotidien : Ferenczi et Begaudeau.

Je pourrais faire une émission entière sur un seul de ces deux zigotos tellement ils sont emblématiques de tout ce qui me cause des déflagrations aux testicules dans  l’environnement culturel et critique français. C’est presque comme si ils en étaient les incarnations; je pourrais faire une émission entière pour un seul d ‘entre eux. Mais comme ils méritent pas autant d’effort, je vais compiler quelques unes de leurs plus grosses perles.

(suite…)


[Bande-Annonce] Sous-France Culture 03

Je vais essayer de terminer le prochain Sous-France Culture pour cette fin de semaine, au mieux.

En attendant, voici une bande-annonce qui servira aussi d’intro à la prochaine vidéo (comme ça j’aurais pas besoin de présenter les critiques que je vais basher dans le vrai épisode histoire de gagner du temps).

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=kOg0w04ezYE[/youtube]

Ouais, j’aurais bien voulu faire une  parodie de bande-annonce à l’Hollywoodienne plus léché avec des intitulés qui volent, des effets animés et tout mais je suis un lamentable novice improviste en technique audiovisuel qui touche tout juste à Adobe Première et qui sait même à quoi ressemble AfterAffect. On m’a conseillé d’essayer Ulead Camstudio pour faire des effets et des animations plus facilement mais ça implique des vidéos format mpg de moyenne résolution. Me rajouter du boulot en ré-encondage des sources et sacrifier le 720p/1080p, ça me tente moyen…

Et oui, ce sont bien des morceaux de la BO de « Scott pilgrim vs The World : the game » que vous entendez durant la bande-annonce. Pas la peine de vous rappelez que quiconque cherche des bons mélanges entre rock et chiptune y trouvera son bonheur.

A titre d’information, je vais arrêter un moment avec les Sous-France Culture après l’épisode 3 et je vais essayer de revenir à mes « réflexions philosophiques » (comme pour la première vidéo) et d’autres concepts d’émissions qui j’espère vous plairont. A très bientôt !


Ermite Moderne 01 : Kung-Fu Master vs La France

Parce que le film romantique teinté de vidéo-ludisme , c’est nous les grenouilles qui l’avons fait en premier d’abord !  Qui a dit que la France est réfractaire à la culture populaire ? (dans ta gueule , Scott Pilgrim).

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=lMt6DHxwojE[/youtube]

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=hG2JINXVtwY[/youtube]

Sérieusement , si vous ne pouvez plus attendre de voir un film qui sait mettre en parallèle dilemme humain et jeux vidéo , je vous conseille vivement de regarder Ben X de Nic Balthazar , film belge contant l’histoire d’un joueur de mmorpg atteint du syndrome d’Asperger qui se fait maltraiter à l’école et qui ne trouve réconfort que dans le jeu vidéo et une relation qu’il entretient avec sa healeuse , au point que celle-ci l’inspire à prendre des initiatives et à sa battre aussi bien en vrai que sur son jeu.

Le sujet aurait put être très casse-gueule et plein de pathos , mais le film s’en tire vraiment bien, avec son personnage principal bien décrit , sa capacité à nous mettre dans la peau de ce personnage confus et constamment « agressé » dans plusieurs sens du terme (et pas qu’en comptant sur des monologues gonflants intérieurs) , une photographie éthérée et clair-obscure qui renforce l’aspect viscéral du récit et  une mise en perspective du jeu online comme possibilité de vraiment se rapprocher de ses semblables humains (comme le disait Alexandre Astier  à un moment on ne joue plus pour le jeu lui-même mais pour les autres) surtout quand ça parait plus difficile dans la vrai vie.

Rajoutons aussi  un montage et une mise en scène qui alterne entre le contemplatif et le nerveux , avec des vrais moments d’angoisses, de suspens et de mise en parallèle d’images vraies et vidéoludiques pour étayer le point de vue du héros (voir la scène de son agression par des délinquants superposée avec un combat contre des orcs), et le tout doublé d’une dénonciation du happy-slapping , du cyber-bullying et de la presse sensationnaliste (qui va vraiment très loin , mais il faut voir la fin pour comprendre)… tout ça pour dire que ce film est plus que recommandable.

Ou alors vous pouvez aussi voir le merveilleux Summer Wars , indispensable pour tout ceux qui affirment s’intéresser à la communication et aux enjeux technologiques et humains de son époque (en plus d’être juste très fun).  D’ailleurs je projète de mettre en parallèle ce film avec un autre sorti à la même période , qui aborde le même sujet et qui est d »origine française, mais qui s’avère être sou double négatif  en tout point (je me garde de dire son titre maintenant). Pour une prochaine vidéo peut-être.

En cadeau bonus , les 3 faussesaffiches de film français aux titres vidéo-ludiques qui ont servis pour la vidéo (merci milles fois encore à Nash, Kalu et le Docteur pour les avoir réalisés).

Par contre , je vais peut-être faire une autre chose qu’une critique de Percy Jackson la semaine prochaine. Il faut surtout que j’arrive à mieux maitriser mon logiciel de montage ; on sent encore que je suis pas complément à l’aise et qu’il y a desfois des défauts de son et d’enchainement des extraits. Faut aussi que j’arrive à trouver un style définitif sur ma façon de jouer ce personnage de l’Ermite…

Bah ! Rien d’irrémédiable avec beaucoup de temps libre.


Tu voulais passer ta soirée devant incroyable talent ? Eh ben… Tiens mate donc plutôt ça !

Oui parce qu’Incroyable Talent c’est quand même bien de la daube de ce que j’ai pu en voir. Soit un type qui se ridiculise sur un opening de légende, qui, étrangement, passe moins bien quand un type au cheveu rare et long le hurle dans une émission de beaufs ultimes.

Et comme j’ai été élevé dans une société chrétienne, donc curieuse du sort de son voisin, je me propose de d’éviter cette torture sans pour autant te réfugier dans la 2D. (Quoique, le dernier coffret de Gurren Lagann est sorti. Pour ton bien tu devrais peut être te jeter goulument dessus)

Donc pas de 2D mais du Cinéma. Du vrai. Et devines quoi : dorénavant régulièrement je te présenterai un film pour un de ces soirs de semaines qui font vraiment pitié. Même que généralement ce sera un film un peu boudé par la critique, le public ou les deux.

Pourquoi ? Pour faire chier Amo qui n’aime pas les articles justiciers.

Bon en vrai c’est juste parce que c’est le principe de cette nouvelle chronique, faire découvrir des bons films trop peu connus à mon goût.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=9v9utOMX4hU[/youtube]

Hein ? Quoi ? Une vidéo ? Comme ça ? Mais ! C’est Justin Timberlake ! KESKECEKCEBORDEL !?

Tu voulais passer ta soirée devant incroyable talent ? Eh ben… Tiens mate donc plutôt Southland Tales !

(suite…)